Chaussures de running:

chaussures de running CERCLE


1-    La semelle d'usure :


Il s'agit de la semelle qui est en contact direct avec le sol. C'est l'élément qui permet d'obtenir une bonne adhérence, du grip. La semelle d'usure d'une chaussure de trail possédera des crampons plus volumineux afin d'assurer une meilleure stabilité et accroche. Surveillez bien cette semelle, c'est l'un des premiers signes d'usure d'une chaussure de sport. Quand elles sont usées, c'est le bon moment pour changer de running.

2- La semelle intermédiaire :

Située au-dessus de la semelle d'usure et attachée à la tige, la semelle intermédiaire a pour mission d'assurer l'amorti et le dynamisme de la chaussure. C'est en grande partie grâce à elle que l'impact de vos pieds sur le sol seront amortis et que votre relance de foulée sera optimale.

Cette semelle se compose de divers matériaux et peut être spécifique pour répondre à nos différentes foulées : universelle, pronateur, supinateur.

3- La semelle de propreté :

On ne l'aperçoit pas sur le schéma, mais elle se situe à l'intérieur de la chaussure de running entre la semelle d'usure et intermédiaire. C'est sur cette dernière que repose le pied. Faite en mousse elle assure le confort du pied du coureur.

4- Le contrefort :



Placé à l'arrière de la chaussure de sport, le contrefort, c'est l'élément qui maintien le talon. C'est une composante qui assure une meilleure résistance à la chaussure. Pour bien maintenir le talon, éviter les torsions du pied, le contrefort doit être rigide et haut.

5- Les renforts :

Ils se trouvent sur les côtés des chaussures (mais aussi à l'avant), par-dessus la tige, généralement à l'endroit où les marques apposent leur logo ou signature. Les renforts servent à mieux maintenir les pieds sur les côtés, assurer un bon guidage.

6- La tige :

Elle représente la plus grande partie de la chaussure de sport puisqu'elle entoure et recouvre le pied et s'adapte à sa forme pour mieux le maintenir. La tige assure aussi un confort. La tige est souvent composée de mesh. Ce tissu composé de divers matériaux (nylon, polyester..) selon les marques est plus ou moins serré. On parle par exemple de mesh serré pour une chaussure de trail, idéal par temps de pluie ou sol trempé. On parle d'un mesh plus aéré pour une chaussure running sur route. Cette dernière sera plus respirante.

7-     La languette :


C'est tout simplement la bande de tissus qui est fixée à la chaussure et qui a pour utilité de protéger le pied de l'empreinte du lacet. Les marques aiment tout particulièrement apposer leur logo sur le haut de la languette.

8-    Les lacets :


Les œillets permettent une fixation aux lacets le dernier œillet a pur fonction un meilleur maintien de la cheville. . Il suffit de glisser chaque lacet vers l'intérieur dans ces petits trous pour former une boucle, puis en croisant vos lacets et en les faisant passer à l'intérieur des boucles. Serrez les lacets et faites votre nœud. Votre cheville sera bien maintenue tout comme vos pieds.


logo-2 

49 av.Camille Rousset 69500 BRON 

04.27.11.58.41

Site Login