LES MANIFESTATIONS


 

La maladie chronique débutante

 
Le saviez-vous ?
Les crampes nocturnes sont, quant à elles, rarement d'origine veineuse. Les douleurs de jambes n'étant pas toutes d'origine veineuse, il est indispensable de consulter son médecin traitant pour établir un diagnostic précis et proposer un traitement adapté.

Jambes lourdes

La douleur est souvent une première manifestation des maladies veineuses. Elle survient généralement lors d'une immobilité prolongée (assise ou debout) et peut s'accentuer au cours de la journée, notamment par temps chaud.

A ce stade de la maladie, un certain nombre de manifestations peuvent également survenir :

- les sensations de fourmillement et de tiraillement au niveau des pieds et des jambes ;
- les oedèmes du pied et de la cheville survenant le soir, et plus souvent l'été par temps chaud.

Télangectasies

Les télangectasies sont des dilatations de toutes petites veinules superficielles. Elles prennent l'aspect de filaments rouges ou bleus et se trouvent le plus souvent sur les cuisses. Un examen Doppler permettra de déceler les reflux qui alimentent parfois les plaques téliagiectasiques.

La maladie chronique déclarée  


Varices

Une varice est une veine dilatée et tortueuse. La paroi de la veine est endommagée et les valvules sont défectueuses. Une varice peut être douloureuse ou, au contraire, ne donner aucun symtôme.

On retrouve généralement les varices sur la cheville, la jambre et/ou la cuisse. Les maladies veineuses étant évolutives, l'absence de traitement des varices peut être à l'origine de complications graves.

Oedèmes du pied ou de la cheville

Les oedèmes du pied ou de la cheville sont les signes d'une insuffisance veineuse décompensée. L'hypertension veineuse ralentit, voire inverse le processus de réabsorption du liquide intersticiel des tissus vers les capillaires veineux.

Ce liquide, en excès, s'accumule et forme un oedème qui apparaîtra d'abord dans la partie la plus distale des membres inférieurs : la cheville. Des phénomènes inflammatoires naissent dans les tissus sous cutanés et cutanés provoquant leur dégradation. Appelés troubles trophiques, il représentent une complication grave de l'insuffisance veineuse.

Sans traitement des varices, notamment par bas médical de compression, les troubles trophiques peuvent s'aggraver jusqu'à se traduire par un ulcère veineux...

La dermite de stase

Il s'agit d'une manifestation cutanée inflammatoire dûe à une stase veineuse.

La dermite ocre

Indolore, la dermite ocre se traduit par l'apparition d'une pigmentation cutanée marron parfois sous forme de petites tâches et le plus souvent localisée dans le tiers distal de la jambe.

L'hypodermite

Il s'agit d'une infiltration très douloureuse en phase aiguë, puis scléreuse en phase chronique de l'hypoderme, le plus souvent localisée au tiers inférieur de la jambe.

L'ulcère veineux

L'ulcère est une plaie. Il apparaît le plus souvent au dessus de la cheville, sur la face interne. L'ulcère veineux est causé par la stase veineuse.

Le cercle vicieux de la maladie veineuse chronique commence. L'ulcère ne peut pas cicatriser car l'apport en oxygène dans les tissus de la peau est appauvri sous l'effet de la stase. Tant que l'insuffisance veineuse responsable n'est pas traitée, l'ulcère veineux ne peut guérir.

Les manifestations aigües

 
Le saviez-vous ?
Ces pathologies peuvent survenir également chez une personne n'ayant aucun antécédent de maladie veineuse. Ce sont alors des circonstances particulières qui peuvent déclencher ces manifestations soudaines, parfois graves.

La formation d'une thrombose veineuse

Les pathologies décrites ci-dessous sont des manifestations aigües ou soudaines qui peuvent être des complications d'une maladie veineuse des membres inférieurs existante.

La thrombose veineuse superficielle

La thrombose veineuse superficielle est causée par un caillot de sang (ou thrombus) qui se forme dans une veine superficielle le plus souvent variqueuse. La zone variqueuse devient rouge, chaude, douloureuse et dure au toucher. L'inflammation peut s'étendre vers le haut ou le bas en suivant le trajet de la veine. Le risque d'embolie pulmonaire est limité.

La thrombose veineuse profonde (ou phlébite)

La thrombose veineuse profonde est causée par la formation d'un caillot sanguin (ou thrombus) dans une veine profonde des membres inférieurs. Ce caillot peut soit adhérer à la paroi veineuse, soit flotter à l'intérieur de la veine.

La thrombose veineuse profonde est provoquée par au moins deux des trois éléments suivants :

- la stase sanguine, qui peut survenir lors d'alitements prolongés ou de longs voyages en avion, train ou voiture ;
- l'augmentation de la viscosité du sang ;
- l'altération de la paroi intérieure de la veine (intima).

Parmi les symptômes les plus courants de la thrombose veineuse profonde, on recense une douleur aigüe, un durcissement et un gonflement douloureux de la zone concernée. La douleur peut gêner la marche. On peut également observer une sensation de chaleur de la peau.

Le risque majeur d'une thrombose veineuse profonde est la migration de tout ou partie du thrombus jusqu'au poumon, provoquant alors une embolie pulmonaire.




logo-2 

49 av.Camille Rousset 69500 BRON 

04.27.11.58.41

Site Login